franck bakekolo

que dire ?

 

photo james mweu

Note d'intention chorégraphique

 

Que Dire ?

Le silence, loin d’être mon abandon, est en fait mon plus grand mot.

Sinon mon discours.

Les philosophes ont tout dit.

Quoi ajouter à leurs querelles ?

Si l’humanité a pour aille la science et la religion.

Quoi combattre dans ce monde où tout complète la ronde ?

L’amour s’apprend de plusieurs manières sans maitre.

Et ce regard sur la misère !

Si j’étais fou j’éduquerais ce monde par ma façon de faire et mon droit à l’asile

Si j’étais vagabond je sonnerais cornes et cloches pour l’intérêt des cœurs dépravés.

Si j’étais mort je planterais à minuit une ombre sur ma triste et odieuse tombe.

Pour que tout passant sache qu’il emmène sur lui une tombe.’’

 

Que Dire ?

« Que-Dire ? » restrace les regards d'une génération sur ses proppres difficultés, C'est l'observation, une vision des autres : « on les laisse faire » et « on les laisse  dire », nous c'est les corps qui parle.

A travers une interprétation basée sur le contact, l'écoute corporel » Que-Dire ? »est le signal de la vie réelle àtravers des faits naturels pour créer le rythme des mouvements. Une sensation d'énergie qui se mélange.

Les jeunes s'interogent sur la dépravation des mœurs et l'éthique . Comment ne pas s'apitoyer sur la misère qui sevit dans une société.

 

En tant que chorégraphe et danseur, ma tache sera de canaliser toutes les énergies dans une même direction pour éviter le ‘’déluge’’. Mais ce qui est plus intéressant dans cette démarche c’est surtout la conjugaison des énergies qui prennent leur source dans une seule et même idée qui est à la fois écoute, et geste, ma démarche de travail exige des moments d’écoute et d’échange.

copyright © 2015 gaaraprojects